Amigurumi : un art ancestral japonais !

amigurumi-japon

Un amigurumi (ami, signifiant crocheté ou tricoté, et nuigurumi, signifiant peluche) signifie donc littéralement un jouet rembourré tricoté en japonais. Si le terme a été garder en Occident, c’est que l’histoire des Amigurumis est enracinée dans la culture Japonaise.

Si l’association américaine Crochet Guild of America fait état de quelques modèles en Chine, Yoshihiro Matushita apporte des preuves sur l’apparition du crochet au Japon sous l’ère Edo, entre 1603 et 1867. Le Japon commerce avec les Pays-Bas à cette période ce qui perùet la démocratisation du crochet et du tricot.

La période des Samouraïs a perpétué cette tradition car de nombreux accessoires (bourses, cordons ou étuis) ainsi que des vêtements et sous-vêtements traditionnels étaient confectionnés à partir de fil de soie ou de coton, et donc via le tricot ou le crochet. Ces méthodes ont ensuite évolué au 19ème siècle, sous l’ère Meiji, avec une transition du Japon vers un système industriel qui a permis de moderniser les méthodes de tricote te de crochet.

C’est seulement dans les années 2000 que les amigurumis ont été reconnus et appréciés en dehors du Japon, notamment grâce aux plateformes collaboratives de partage d’images comme Pinterest. Les amigurumis restent aujourd’hui des valeurs sûres comme doudous et peluches mais s’imposent également comme de véritables objets de décoration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *