Laine ou coton, que choisir pour le doudou de bébé ?

Le doudou, précieux objet qui évoque chez bébé le réconfort, la compagnie et la sécurité, peut prendre plusieurs formes (peluches, lange…). Quelle que soit sa forme, il est toujours doux et soyeux au toucher afin de mieux apaiser et plaire à bébé. Bien que de nombreuses matières naturelles ou synthétiques soient utilisées pour la fabrication de doudous, la laine et le coton restent les tissus à privilégier. Quelle matière est la plus adaptée à votre bébé ? Trouvez quelques éléments de réponses dans cet article.

Le coton, la matière naturelle et douce par excellence

Le coton est incontestablement la matière la plus adaptée à bébé. Faites à partir de fils 100 % naturels, le coton ne contient aucun composant potentiellement dangereux pour bébé. Il assure donc une sécurité optimale à bébé. Le coton est aussi un tissu très doux. Ce critère de douceur est très important, le nom doudou étant lui-même le redoublement infantile du mot « doux ». Plus le doudou sera doux, mieux bébé se sentira à l’aise quand il s’amuse et dort avec. Le coton présente en revanche l’inconvénient de se salir assez rapidement. En effet, la matière est très hydrophile et accroche facilement la poussière et les tâches. C’est pour cela que nous privilégions le fait main 100% coton pour nos amigurumis.

La laine, une excellente option pour bébé

La laine présente une douceur comparable et parfois même supérieure à celle du coton du fait de sa surface pouvant être duveteuse. En choisissant un doudou en laine, il faut par contre veiller à ce que le tissu soit exempt de lanoline. Il s’agit de la fibre qui provoque les démangeaisons lorsque la laine entre en contact avec la peau. Il ne faut pas non plus choisir les modèles trop duveteux, car bébé mettra incontestablement son doudou dans la couche. Il risque alors d’avaler des poils. En outre, vérifiez toujours que la laine porte la mention « spéciale bébé » qu’il soit fait de matières naturelles (laine d’alpaga ou de mouton) ou formé de fibres synthétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *