La tricothérapie pour lutter contre le stress

tricotherapie

En France comme ailleurs dans le monde, le tricot est parvenu à se défaire de son image d’activité de vieilles femmes. Aujourd’hui, le tricot se pratique partout, à la maison comme dans les parcs et même dans les cafés les plus huppés des grandes villes du monde. Des stars comme Cara Delavigne ou encore Ryan Gosling ont contribué à lancer la mode du tricot. Ce succès, la discipline le doit à son caractère thérapeutique aujourd’hui prouvée. Oui, nous parlons de psychothérapie, c’est-à-dire de pratique du tricot pour prendre soin de sa santé.

Des vertus antistress démontrées

Plusieurs études menées par des scientifiques de divers horizons ont apporté des preuves sur l’effet positif du tricot sur l’état de stress. En effet, les gestes répétitifs exécutés en tricotant, le toucher soyeux de la laine avec la peau, l’appel à la créativité, mais aussi le calme nécessaire au tricotage permettent de lutter contre le stress au quotidien. Des études évoquent même des similitudes du tricot avec le yoga et la méditation. Le fait de réaliser des opérations complexes et répétées pour former les mailles s’apparente à un mantra. De ce fait, la pratique du tricot aurait les mêmes effets que celle du yoga ou de la méditation.

Une addiction positive

Le tricot peut devenir, chez de nombreuses personnes, une véritable addiction. Elles ne peuvent alors plus se passer de cette activité au quotidien. On parle en revanche d’addiction positive par opposition aux addictions négatives comme l’alcoolisme ou le tabagisme. D’ailleurs, le tricot serait un excellent moyen pour lutter contre ces addictions négatives. Des médecins de l’Université de Chicago sont même arrivés à) classer le tricot parmi les 10 meilleures façons pour arrêter de fumer. En outre, de nombreux hôpitaux américains conseillent la pratique du tricot aux patients qui doivent recevoir des traitements lourds afin d’apaiser leurs douleurs.

Crédit photo : Thalicréations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *